June 2018, Emballages Magazin:

Pour ses 40 ans, Faber-Castell Cosmetic dévoile les favoris de la comtesse

Le fabricant de crayons pour le maquillage lance une collection sophistiquée et élégante sélectionnée par la comtesse Mary von Faber-Castell, elle-même.

À l’occasion du salon Makeup In Paris, qui se tenait les 21 et 22 juin, Faber-Castell Cosmetic exposait sa collection Countess’ Classics. Présentée dans un coffret, cette gamme luxueuse célèbre les 40 ans d’existence de l’entreprise. Fondé en 1761, le groupe Faber-Castell s’est d’abord fait connaître avec ses crayons avant de créer la division Faber-Castell Cosmetics en 1978. Aujourd’hui, cette division est présidée par la comtesse Mary von Faber-Castell, l’épouse du comte Anton-Wolfgang von Faber-Castell, décédé il y a deux ans. C’est donc la comtesse elle-même qui a choisi les cinq produits qui composent la collection anniversaire : un rouge et un crayon à lèvres, une ombre à paupière, un eye-liner ainsi qu’un crayon pour sourcils. Lors du salon, l’entreprise a également présenté ses nouveaux concepts prêts pour le marché.

Vers une usine aux États-Unis?

Faber-Castell Cosmetics dispose de trois usines en Allemagne, à Stein, qui abrite le siège social de la division, et à Geroldsgruen, et au Brésil à São Carlos. Présent en Amérique latine depuis 2013, l’entreprise cherche actuellement à se développer sur un nouveau continent. Lors d’une conférence de presse organisée en marge de Makeup In Paris, la comtesse Mary von Faber-Castell n’a pas voulu confirmer une possible implantation aux États-Unis, se contentant d’indiquer « être très proche de réaliser une annonce dans ce sens ».

Faber-Castell fabrique chaque année 2,3 milliards de crayons. Installée dans 22 pays – industriellement ou commercialement –, la société emploie 8 000 salariés, dont 1 000 en Allemagne. En plus de ses trois usines, la division cosmétique du groupe produit ses propres arbres selon la réglementation du Forest Stewardship Council (FSC). Elle a réalisé un chiffre d’affaires de 667 millions d’euros sur l’exercice 2016-2017.

© 2018 - Emballages Magazine - www.emballagesmagazine.com


pdf for download